JAMINI

Quand l'art de vivre indien rencontre le chic parisien

Jamini by Usha Bora

coussin
À propos de

La marque

Jamini. En hindi, le mot décrit la couleur pourpre qui teinte les pétales des fleurs de lotus tapissant à perte de vue les terres humides de l’Assam. Région la plus orientale de l’Inde, partageant ses frontières avec le Bhoutan et le Bangladesh, c’est aussi là où la créatrice de la marque, Usha Bora, est native.

Sur ce vaste continent, la couleur n’est jamais simplement esthétique. Elle donne le ton d’autres horizons de vie et de beauté, tout comme Jamini qui hisse haut son ambition d’être plus qu’une marque de décoration, dans un monde qui a parfois du mal à voir l’enrichissement culturel. La marque franco-indienne aime mêler les soies et les laines les plus rares avec des cotons élégants ou des papiers faits d’autre chose que d’arbres coupés.

Le but est de faire résonner la couleur et les motifs les plus délicats dans un folklore actuel qui nous rappelle ce que les héritages peuvent nous apporter. Jamini, est comme notre fenêtre sur une culture indienne et des artisanats capables de dialoguer harmonieusement avec les nôtres, pour produire une esthétique contemporaine de qualité. Sa beauté vient de sa sincérité et qu’elle met en lumière les précieux savoir-faire d’hommes et de femmes amoureux de leur terre, de leurs traditions et de leurs gestes.

Voilà ce que la marque au sigle floral exotique aspire humblement à faire valoir à travers ses créations. Un peu d’ailleurs qu’on arrive aisément à faire sien.

Usha Bora portrait
La créatrice

Usha Bora

Elle possède une énergie incommensurable qui l’oriente sans difficultés de son Inde natale vers les terres de l’ouest.

Cette enfant d’Assam, très attachée à sa région, aime rappeler qu’elle est une « fille de la terre ». Ayant grandi au cœur des plantations de thé auprès de nombreux animaux majestueux comme les rhinocéros ou les éléphants dont son grand-père avait la charge, elle quitte pourtant cette terre de beauté et prend en main son futur.

A l’âge de 16 ans, elle rejoint New Delhi pour commencer des études universitaires et se sélectionne dans la meilleure école de commerce de l’Inde à Ahmedabad. Ses études terminées, Usha élargit encore son horizon, et s’envole pour Hong Kong où elle prend la direction marketing d’une société américaine avant de partir, cette fois ci, dans la capitale parisienne et mettre ses compétences au service de L’Oréal. La naissance de son premier enfant engendre en elle un besoin de rétablir un pont, dépassant les simples liens familiaux, avec son Inde natale. Quelques missions en tant qu’acheteuse textile improvisée, pour le compte d’amis commerçants, finissent de convaincre Usha des avantages de son envie de faire valoir la beauté raffinée des artisanats de son pays.

Jamini s’impose à Usha comme une aventure esthétique évidente. Mais aussi comme une voie d’engagement sincère et porteuse d’un sens auquel elle est attachée, face à tous les enjeux humains et écologiques de ce monde qui ne s’arrête désormais plus aux frontières. Mais Usha Bora sait bien, elle, où et à quel rythme elle veut conduire sa marque, avec les valeurs auxquelles elle croit pour susciter le beau : le temps, le respect des savoir-faire et des environnements naturels et humains.

sac Betty
Un savoir-faire

Traditionnel

Jamini puise aujourd’hui au cœur de l’Assam ses matières, ses techniques et ses inspirations. Cette région, riche en ressources naturelles (thé, bois, pétrole et charbon) possède en outre une activité textile d’une belle vitalité, comme partout ailleurs dans le sous-continent indien (elle fait vivre plus de 10 millions personnes au total, tisserands, teinturiers, brodeurs et fileurs). Mais paradoxalement, cette péninsule, difficile d’accès et peu visitée, est aussi très démunie et instable sur le plan politique, endurant de nombreux affrontements entre différentes tribus.

C’est aussi cette mixité qui permet de percevoir la réelle diversité des techniques et des matières textiles dans laquelle Jamini puise pour créer son linge de maison et ses accessoires.

pochette ava

Le tissage, la technique de prédilection

L'Etat de l'Assam pratique encore le tissage sur métier à bras pour le coton et la soie. Chaque femme y possède un métier à tisser chez elle, lui assurant une indépendance financière partielle. Jamini fait ainsi travailler des petits groupes de femmes dans différents villages et qui tissent notamment la soie Eri, dite « soie de la paix » : originaire d’Assam, elle est une des matières privilégiées de la marque Jamini pour ses foulards.

Bien qu’elle fut longtemps considérée comme la soie du pauvre, elle procure une qualité exceptionnelle sans tuer le ver à soie qu’on extrait du cocon avant de le brûler. La soie Eri possède un tomber lourd, élégant, et combine à la fois une belle simplicité et une grande élégance.

tampon

Impressions au tampon

Le block printing ou Dabu, technique d’impression à la main à l’aide de blocs de bois sculptés, est originaire du Rajasthan et désormais très répandue dans toute l’Inde. Jamini a recours à ce procédé pour certains de ses motifs sans vouloir en faire un usage trop important, car il y a bien d’autres savoir-faire à exploiter et c’est aussi une vocation de Jamini que de jouer les explorateurs à la recherche des artisanats les plus rares.

carnets

Un papier qui a bonne presse

Pour ses jolis carnets d’écriture, pour ne citer qu’un exemple, Jamini fait appel à une société qui a trouvé le moyen de produire un papier de qualité, qui ne boit pas et n’abîme pas le trésor de la forêt d’Assam, puisqu’il est fait à partir d’excréments de rhinocéros et d’éléphants. L’inventeur de ce procédé n’est autre que le père de la créatrice de Jamini, Usha Bora, soucieux de préserver les ressources naturelles de sa terre et de fournir du travail aux femmes de la forêt. Ce pourquoi il a créé, avec les membres de sa famille, une association en complément de sa société de fabrication et qui lutte notamment contre le braconnage et la déforestation, menace écologique dont on parle trop peu.

Ainsi, derrière chacune des matières et chacun des procédés artisanaux utilisés pour fabriquer les produits Jamini, il y a d’abord la volonté de montrer et de dynamiser des traditions d’une grande beauté et de les faire grandir dans une forme de modernité qui ne se fera jamais au détriment des hommes et des femmes qui les perpétuent et de leur environnement.