Voyage au coeur du Rajasthan

Carnet de voyage

Voyage au coeur du Rajasthan


L'Inde est peut-être la nation dotée de la plus grande diversité au monde. Elle réunit sur son territoire une pluralité de langues, de cultures, d'ethnies, de croyances et de modes de vie comme il en existe rarement sur un continent et encore moins dans un seul pays.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Inde n’est un pays comme les autres, et qu’il ne vous laissera pas indifférent. En effet, l’Inde est un pays aux mille facettes, qui fascine et attire autant qu’il trouble.

Voici un petit aperçu des trésors qui s’y cache.

DELHI

Goa

© Pinterest

Delhi et ses deux villes, l'une indienne et l'autre anglaise, donnent en un seul regard un témoignage de l'histoire récente du pays.

Goûtez aux plaisirs de la capitale indienne, dont la croissance rapide et exponentielle ferait presque oublier le rôle politique. Découvrez son riche héritage moghol, ses musées, la verdure de ses magnifiques jardins, ses quartiers plus méconnus, bazars, temples et mosquées dérobés, ses boutiques branchées... Une ville pleine de surprises, pour un séjour riche et varié.

Visitez le vieux Delhi, historique et médiéval, qui fut construit par l'empereur moghol Shah Jehan. Arrêtez-vous devant le fort Rouge, la mosquée Jama Masjid, à Raj Ghat, ou le mémorial de Gandhi.

UDAIPUR

Goa

© Pinterest

Udaipur séduit par sa luminosité et la grâce de ses palais qui se reflètent dans le lac Pichola, avec pour toile de fond les hautes collines de la chaîne des Aravallis.
Oasis du Rajasthan où le désert avance, Udaipur dévoile ses vertes collines, ses marbres blancs éclatants, ses eaux bleues... La ville invite à la flânerie et à la contemplation des beautés orientales : le dédale de ruelles pittoresques est propice aux balades, et les couchers de soleil sur le lac sont inégalés.

Visitez le palais du Maharana (City Palace). Dominant la ville et le lac, il abrite un véritable dédale de cours, jardins, salons richement décorés et d'intéressantes collections d'armes et de miniatures.

Découvrez la ville sainte de Nathdwara où recèlent des bazars bigarrés, où l'on peut admirer (et acquérir) un artisanat local unique. À côté, le temple de Shri Nathji (interdit aux non-hindous) est, dit-on, le deuxième temple le plus riche de l'Inde après celui de Trichy ; on y trouve une statue de Krishna extrêmement vénérée.

Immergez-vous dans les nombreux marchés d'Udaipur.

Arrêtez-vous à Kumbharwada et ses ateliers de potiers, et Kasara Ki Ol où s’affairent les ferblantiers.

Visitez la haveli Bagore ki Haveli construite au XVIIIe siècle qui est dotée d'une centaine de pièces et agréablement située au bord du lac Pichola. Aujourd'hui transformée en musée après cinq années de restauration, c'est un bel endroit pour découvrir le cadre de la vie royale de l'époque. Des salles sont consacrées aux peintures, costumes, artisanat... au cœur d'un dédale de coursives et aussi de pavillons décorés de fresques et de miroirs. Le soir, cette haveli propose régulièrement de jolis spectacles de danses traditionnelles et marionettes.

Découvrez les ghâts de Gangaur et la tour de l’horloge de Ghantaghar. Le Gangaur Ghat et les ghats du lac Pichola sont l'occasion de glaner de charmantes scènes de la vie quotidienne : ablutions, lavandières, bambins s'éclaboussant dans les eaux du lac...

Et promenez-vous en bateau sur le lac Pichola au coucher du soleil.

GHANERAO

Goa

© Pinterest

La région de Ghanerao est habitée par un grand nombre de tribus, nomades ou sédentaires.
Les temps modernes ont rendu l'élevage de dromadaires peu lucratif, et la sauvegarde de ce mode de vie, ainsi que la survivance même de ces animaux, sont menacées. La protection du dromadaire est devenue cause nationale : il est le seigneur du désert, si adapté à ce milieu austère par la frugalité de sa nourriture, la richesse de son lait, ses larges pieds plats qui n'agressent pas les sols, sa façon de picorer une feuille ici et une feuille là sans porter dommage aux arbres... Mais les pâtures se font plus rares, les tracteurs ont souvent remplacé ces quadrupèdes à la démarche altière, et 60% de la population a disparu en 15 ans.

RANAKPUR

Goa

© Pinterest

A Ranakpur, visitez le temple d’Adinath datant du XVe siècle ; ce sanctuaire de marbre blanc admirablement ouvragé est l’un des joyaux de l’architecture jaïne : 29 salles, 80 coupoles, 1 444 piliers tous sculptés d'une variété infinie de détails... Cet immense et remarquable temple est aussi appelé Chaumukha, ce qui signifie quatre faces car la cella abrite un Tîrthankara à quatre faces regardant vers les quatre points cardinaux.

Arrêtez-vous dans une ferme bio gérée par l'Association Navdanya, créée en 1991 par la renommée Docteur Vandana Shiva qui a reçu en 1993 le Prix Nobel alternatif.
L'action de cette association porte sur la préservation de la diversité alimentaire, notamment par le biais de banques de semences de céréales, légumes, fruits et légumineuses oubliées, et la défense des droits des petits fermiers.
Vandana Shiva est surnommée la "Gandhi verte". Militante mondialement connue, elle est engagée contre l'introduction d'OGM et prône une agriculture responsable.

Rencontrez les éleveurs Raikas, chez eux, dans leur élevage et dans les ateliers qu'ils ont créés afin de diversifier leurs activités.
Avec l'aide d'une ONG, ces éleveurs ont inventé des activités parallèles à celles de l'élevage, créant ainsi de nouvelles sources de revenus : vente de lait, fabrication de savon, de gâteaux et de glaces, tannerie, tapis, châle, papier, etc. à base de lait, poils, cuir et bouse.

Découvrez l'une des vingt fermes que regroupe la coopérative «JOBAFARM » créée à l’initiative de la vétérinaire allemande, Isle Kölher qui dédie sa vie depuis 30 ans aux dromadaires du Rajasthan. Elle y a établi sa demeure permanente. Ce sera une occasion de jolie promenade en campagne en belle compagnie !
Enfin, visitez les ateliers et la coopérative.

Entrez dans l'imposante forteresse de Kumbalgarh, construite sous le règne du grand guerrier Rana Kumbhaau XVe siècle. Bâti au sommet d'une colline à 1 100 mètres d'altitude, le fort est ceint d’une muraille de 36 kilomètres de long censée être la troisième plus longue du monde après la Grande Muraille de Chine et celle de Gorgan en Iran.
C’est en tous les cas le plus important fort du Mewar après celui de Chittorgarh. Les murs d’une épaisseur de 4,50 mètres sont percés de sept portes fortifiées.
De nombreux temples jaïns et hindous furent érigés dans l’enceinte de la citadelle. Il en reste aujourd’hui un petit nombre à découvrir.
Kumbalagarh est une magnifique balade qui offre une vue imprenable sur plusieurs dizaines de kilomètres sur la chaîne des monts Aravalli.

DEOGARH

Goa

© Pinterest

Empruntez le petit train construit par les Anglais qui relie Phulad et Kamblighat à travers les jolis paysages montagneux des Arawalli pour rejoindre Deogarh, petite principauté rajpoute.

Visitez le Deogarh Mahal. Ce palais bâti en 1670 est l'attrait principal de Deogarh. La famille princière a rénové le château avec soin pour le transformer en hôtel, tout en préservant l'authenticité des lieux. C'est une véritable merveille digne des Mille et Une Nuits.
Il tire sa fierté de ses remparts, de ses tourelles à dômes et des balcons permettant une observation stratégique des monts Aravalli et de la campagne. Il conserve un précieux Shish Mahal rutilant de miroirs et de verres colorés ainsi que plusieurs pièces ornées de gracieuses fresques qui rappellent que Deogarh eut une fameuse école de miniatures.

TODA RAI SINGH

Goa

© Pinterest

Entourée de collines, Toda Rai Singh est d'une grande importance archéologique, puisqu'elle a été une capitale lors du règne des Solanki Rajputs. Elle est dotée d'un riche héritage culturel et d'un passé historique glorieux et comprend 10 temples historiques dont le temple de Shree Adinath Bhagwan qui abrite une statue de Bhagwan Adinath.

Mais le plus impressionnant est le Hadi Rani ki Baori (puits à degré). L'architecture traditionnelle de ce baori, vue de loin, en fait un lieu incontournable. Le Baori a des caractéristiques uniques car il n'y a pas de symétrie dans la conception et bien d'autres. Les marches sont construites de manière à ce qu'elles collectent l'eau. Y déambuler fait penser que les marches semblent être faites comme des vagues dévalant le flanc de la colline.

JAIPUR

Goa

© Pinterest

Jaipur, capitale historique du Rajasthan, est surnommée "ville rose" en raison de la couleur du grès employé pour ses constructions.

Découvrez-y le City Palace, cœur symbolique de la capitale où le maharaja a toujours ses appartements. Construit au XVIIIe siècle, le palais de Jai Singh est une métropole miniature enchantée, qui occupe un septième de la superficie de la vieille ville et combine avec bonheur les styles moghol et rajpoute. Il a été en partie aménagé en musée de miniatures et de costumes, dont les riches collections sont un ravissement.

Jetez un coup d’œil à cet intrigant paravent aux chimères qu'est le Hawa Mahal, le palais des Vents. Édifié en 1799, le Hawa Mahal n'est qu'un décorde théâtre, une élégante façade rose rythmée de loges saillantes, dont les longs couloirs et escaliers rétrécissent à mesure qu'on approche du sommet : les dames de la ville, derrière sa façade ajourée, assistaient sans être vues aux fêtes de la ville.

Entourée par une immense muraille crénelée, la turbulente métropole du Rajasthan fascine par ses bazars bourdonnants d'activité, ses temples et palais fastueux, ses étranges instruments monumentaux, conçus par un maharaja astronome pour déchiffrer les secrets du ciel...
Le fondateur de Jaipur, Jai Singh II, organisa la ville conformément aux principes d’astronomie dont le souverain se faisait une spécialité : un système de grille constitué de 7 blocs de bâtiments rectangulaires ayant pour façade 7 portes magnifiques, avec des artères rectilignes qui se croisent au cœur de la ville...

Baladez-vous dans les ruelles enserrées dans les murailles de la ville et bordées de bâtiments historiques.

Assistez à la cérémonie Aarti au temple de Govind Dev dédié à Krishna et situé dans l'enceinte du City Palace. C'est l'un des plus importants sanctuaires de la ville.

Après quelques offrandes de fleurs au seigneur Krishna, traversez le jardin du palais et le marché de légumes et de fleurs, puis arrêtez-vous dans la partie consacrée aux épices.

Passez dans les ruelles du quartier de Namkeenwali Gali et goûtez les meilleurs snacks épicés de Jaipur.

Découvrez le Jantar Mantar, fascinant observatoire astronomique de Jai Singh, datant du début du XVIIIe siècle.
La passion de Jai Singh pour l'astronomie l'incita à étudier les textes anciens, les calculs d'Euclide et de Ptolémée, et à ébranler les théories européennes contemporaines en astronomie. Il fut le premier astronome indien à mettre l'accent sur l'observation scientifique davantage que sur la théorie, et il alla jusqu'à réviser le calendrier lunaire indien et les tables astrologiques.
Ce site exceptionnel, surprenant par ses formes à l'esthétique très contemporaine et ses instruments de mesure colossaux, apporta un réel progrès et fut visité par des astronomes du monde entier.

En fin d'après-midi, flânez dans les bazars de la ville : le Ramganj Bazar pour les tissus, le Jauhari Bazar des bijoutiers, le Tripolia Bazar où s'amoncellent ustensiles domestiques, cuivres et encens.

Admirez au passage la triple porte monumentale qui conduit au City Palace (accès réservé), puis l'Ishwar Lath, immense tour octogonale élevée par le fils aîné de Jai Singh II.

Tout en bas de Gangauri Bazar, visitez la Saras Sadan Haveli, une ancienne "école de courtisanes" qui possède une splendide pièce de réception aux fresques exquises et parfaitement conservées.

Suivez ensuite le Chand Pol Bazar, puis la rue pittoresque des sculpteurs de pierre, avant d'arriver à Chand Pol, la "porte de la lune" dont le marché s'éclaire, à la nuit tombante, de la lumière vacillante de centaines de brûlots.

BAGRU

Goa

© Pinterest

Entre palais et forts somptueux découvrez cet authentique village rajasthani. À environ 35 kilomètres de Jaipur, se trouve Bagru, un petit village renommé dans la région pour son artisanat ancestral de tissus imprimés.

Ses habitants sont les descendants de la communauté Chhipa, pionnière en matière d’impression au bloc de bois. Pour obtenir ces précieux motifs imprimés, des blocs de bois sont gravés enduits de colorant pour reproduire le modèle sur les tissus.

Aujourd’hui, les familles d’artisans perpétuent cette technique d’impression au bloc de bois centenaire, en utilisant des produits respectueux de l’environnement. Les colorants naturels sont fabriqués à base de plantes ou de minéraux tels que le curcuma, l’alun, l’indigo, ainsi que les racines de garance.

Toujours dans une approche écologique et environnementale, la production se fait au rythme des saisons : la période de mousson est propice à la culture des plantes, les mois chauds et secs sont quant à eux favorables à la finalisation et au séchage des tissus.

Évoluez dans ce village où les murs et les sols en béton couverts de tissus hauts en couleurs prennent vie.

SANGANER

Goa

© Pinterest

À 15 km de Jaipur, Sanganer mérite le détour pour ses ateliers de papeterie, de poterie bleue et notamment d'impression sur tissus qui font la réputation de l'artisanat de la ville rose.
Cet art fleuri découvert au XVIe siècle demande patience et minutie.

Fait entièrement à la main, cet art demande une précision et une patience extrême. Cela peut prendre entre quatre à six jours de travail en fonction de la complexité du motif. C’est pourquoi les ébénistes qui maîtrisent cet art sont très recherchés aujourd’hui.

Profitez-en pour admirer le temple jaïn du XVIIe siècle, richement orné.

Continuez au joli musée d'Anokhi installé dans une ancienne haveli entièrement rénovée.
Consacré à la tradition ancienne de l’impression au tampon de bois, le musée présente une sélection variée de textiles imprimés, autour d'expositions temporaires et permanentes.

AGRA

Goa

© Pinterest

Agra connut son apogée aux XVIe et XVIIe siècles sous le règne des grands empereurs moghols ; ce fut surtout Shah Jahan qui embellit la ville en la dotant de la plupart des monuments qui font aujourd'hui sa renommée.

Fatehpur Sikri et ses ruines impériales, magnifique site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Dominant le plateau poussiéreux au sud-est d'Agra, cette ancienne et gigantesque capitale moghole, abandonnée en raison du manque d'eau au XVIe siècle, est restée presque intacte.

Elle fut la capitale la plus éphémère et peut-être la plus splendide de l'Empire Moghol.

L'empereur Akbar la conçut comme une ville "moderne" utopique et son architecture dévoile la personnalité brillante et énigmatique de son souverain. Le style indien est ici combiné avec celui d'Iran et d'Asie centrale, comme un symbole de l'ouverture d'esprit pour lequel Akbar fut encensé.

Il y a 300 ans, Agra était connue sous le nom de Agrabana, "le Paradis". Elle était alors simple forteresse. Sa promotion en capitale la mit à la merci des ambitieux de son temps et Akbar y fit construire le fameux fort Rouge. Le règne d’Akbar apporta à la ville toute sa magnificence. Shah Jahan, son petit-fils, lui vola cependant la vedette et multiplia les joyaux architecturaux, les jardins, les incrustations de pierres précieuses dans le marbre....

Au milieu de jardins fleuris évocateurs du paradis d'Allah, reflété dans l'eau des étroits bassins, le Taj Mahal, lumineux mausolée de marbre blanc, s'offre à tous les regards. Agra doit sa splendeur et sa renommée à la présence de ce joyau de l'art musulman, le plus emblématique de l'Inde, construit par l'empereur moghol Shah Jahan pour immortaliser son amour pour son épouse Mumtaz.
Soin des décors, finesse du travail de la pierre, il est l'un des chefs-d'œuvre universellement admirés du patrimoine de l'humanité.

Le mausolée fut achevé en 1659 après 22 ans de travaux titanesques et la participation au chantier de dizaines de milliers d'ouvriers venus des quatre coins du monde. Le mystère demeure encore quant à l'identité de l'architecte...

29/07/2020
Instagram Facebook Twitter Pinterest