Olivia, fondatrice de Le Secret de Manon

Rencontre créative

Olivia, fondatrice de Le Secret de Manon

© FJF Photos Lauris

Le printemps a été long cette année ! C'est enfin arrivé et c'est le moment parfait pour vous présenter notre amie Olivia. Olivia est la fondatrice de Le Secret de Manon, une marque de cosmétiques naturels et de bougies venant de Provence dans le sud de la France. Usha a rencontré Olivia au salon Maison & Objet et elle est tombée amoureuse de sa gamme de parfums naturels et de ses bougies sublimes.

Nous venons de lancer une de ses gammes de bougies dans nos boutiques et sur notre e-shop, conditionnées dans de magnifiques pochettes réutilisables et imprimées à la main. Découvrez son portrait.

Olivia

© FJF Photos Lauris 

1. Olivia, dites-nous tout sur vous ?

Je suis originaire de Provence. Il y a 17 ans, je suis partie travailler en Allemagne à la fin de mes études (pour une grande banque). Au départ c’était pour un an. Finalement je suis revenue 17 ans plus tard, avec un mari allemand et nos deux fils (5 et 7 ans respectivement). Une fois rentrée, j'ai créé avec mon mari Le Secret de Manon.

2. Pourquoi Le Secret de Manon ? Comment vous êtes vous lancée dans ce beau projet ?

Après 17 ans passés dans des grandes villes à l'étranger, je suis revenue vivre en Provence, où j'avais passé toute mon enfance. J'ai retrouvé la douceur de vivre et la beauté du Luberon. Mais j'ai malheureusement aussi constaté la disparition rapide de l'artisanat et du savoir-faire local, et l'instrumentalisation de la Provence comme si elle n’était qu’un outil de marketing. J'ai eu envie de montrer un visage plus authentique de mon pays natal, soutenir le savoir-faire local et me mettre en quête des traditions ancestrales de bien-être et de beauté.

De plus, je suis une passionnée de cosmétiques naturelles. C’est ainsi qu’est né Le Secret de Manon. Nous créons des soins naturels de bien être pour le corps et pour la maison, fabriqués artisanalement en Provence et qui s’inspirent de nos traditions et rituels. C’est aussi, très personnellement, un hommage à mes deux grand-mères.

cosmetiques

© FJF Photos Lauris 

3. Parlez-nous de votre processus de création. Comment choisissez-vous les ingrédients et les fragrances ?

J’aime créer des choses dont on puisse se servir au quotidien, et j’essaie à chaque fois de concrétiser un petit rêve. Pour cela, tous les détails comptent. Je peux m’obséder des mois sur la forme d’un bouchon ☺.

Les senteurs sont très importantes, chacune d'elles correspond à des souvenirs de mon enfance. Beaucoup de gens me disent qu'elles leur évoquent aussi des souvenirs d'enfance et cela me fait plaisir de voir quelqu'un soudain ému, le nez dans une de nos bougies ! C’est là qu’on voit que les senteurs peuvent flotter dans l’inconscient collectif d’une culture.

En outre, nos produits sont (vraiment) naturels, formulés avec des matières premières de qualité. Les années passées en Allemagne et la naissance de mes enfants ont influencé ma façon de consommer, y compris le choix de mes cosmétiques. Les ingrédients dans nos formules sont naturels, sans silicones, sans phtalates, sans SLS et sans huiles minérales. Une huile végétale telle que l'huile d'olive a des propriétés époustouflantes. Les femmes du Sud le savent depuis des siècles. Pourquoi aller se tartiner d'huile minérale issue de la pétrochimie si on peut bénéficier des bienfaits de la nature ?

le secret

© FJF Photos Lauris 

4. Vous avez trouvé l’amour en Allemagne et vécu là-bas. La France vous manquait-elle ?

Toutes ces années, je ne pensais pas que la France m’avait vraiment manqué. Mais quand je suis revenue, cela a été comme une grosse bouffée d’oxygène pour moi et j’ai réalisé combien mon identité était liée à mes origines. Donc, pour répondre, pêle-mêle : le soleil, les bons repas "à rallonge", la Méditerranée, le fromage de chèvre, toute ma famille, la garrigue, les fruits mûrs, un certain sens de l’humour, une certaine façon de voir la vie, les collines, et bien d'autres choses. Il était temps de rentrer.

Olivia

© FJF Photos Lauris 

5. Vos endroits préférés dans le Luberon ?

J'aime beaucoup faire mes courses au marché de Lourmarin le vendredi matin. Il y a tout plein de merveilles a découvrir, aussi bien culinaires qu'artisanales. Pour un bon déjeuner dominical en famille, l’auberge de la Feniere entre Lourmarin et Cadenet, ou bien Le p'tit Resto à Vaugines. Aller boire une grenadine avec les enfants à Cucuron sur la place de L'étang, faire une ballade à la forêt des cèdres près de Bonnieux, les couchers de soleil en bord de Durance.

6. Vos principales sources d’inspiration ?

Mes enfants, la nature, les villages et les gens qui m’entourent ici dans le Luberon. De temps en temps un week-end à Copenhague ou à Paris ne fait pas de mal non plus.... En juin dernier, j’ai passé une semaine à Tokyo (je distribue également la marque japonaise Fog Linen Work en Europe) et j’en suis revenue tellement inspirée que j’en avais le tournis !

7. Votre mantra qui vous accompagne partout ?

Faire les choses avec soin et avec amour, cela rend la vie plus belle !

8. Votre odeur préférée qui vous fait voyager ou vous remémore un souvenir ?

Très certainement, l’Ambre (d’ailleurs j’en ai fait notre senteur Nr 1 « Les Grandes Vacances »), suivie de près par la Fleur d'Oranger. Ces deux senteurs sont des souvenirs d'enfance, qui m'évoquent l'été, la chaleur du Sud, la Méditerranée, la féminité, la maison de famille. Il y a aussi l'odeur du chapeau de paille et des sandales en cuir...

produit

© FJF Photos Lauris 

9. Qu’est-ce qui vous attire chez Jamini ? Des pièces fétiches Jamini ?

Depuis longtemps, je suis fascinée par le savoir-faire et l'artisanat indiens, et j'ai une passion pour le textile artisanal en général, donc les créations d'Usha me touchent droit au cœur. J’aime toute la collection, le choix des couleurs et le graphisme sont magnifiques. Les créations sont sophistiquées et en même temps authentiques. J’ai un faible particulier pour les écharpes en soie de l’Assam, de pures merveilles…

10. Des projets que vous rêvez de concrétiser ?

Je suis en train de préparer de nouvelles créations pour Le Secret de Manon : pleins de petits rêves qui se concrétisent et qui, j’espère, toucheront les cœurs. Sinon, il y a ce petit potager que nous voulons planter ce printemps avec mes fils...

23/04/2018
Instagram Facebook Twitter Pinterest